Actu

2017 : une croissance des immatriculations portée par les entreprises

Les entreprises et les loueurs de longue durée ont représenté 21,6% des immatriculations, en hausse de plus de 7%. Ces deux catégories de clientèle ont porté une partie de la croissance automobile. Les particuliers pèsent 48%.

Une croissance inespérée pour les uns, prévue pour les autres : les 4,7% de hausse des immatriculations sur l'année 2017 (5,6% à nombre jours ouvrés comparables) montrent un marché automobile performant qui renoue avec les années fastes (en dehors des années primes à la casse).

Quels que soient les canaux de vente, la hausse est quasi générale. Les particuliers ont représenté 48% des immatriculations, en hausse de 2,3% (selon les chiffres communiquas par AAAdata). Si Renault reste sur l'année complète, la marque la plus vendue auprès des particuliers (17% de part de marché auprès des particuliers), Peugeot performe sur ce canal de vente avec une hausse de 7% et 15, 9% de part de marché. Sur ce podium, Dacia montre sur la 3e marche avec 9,8% de part de marché et rafle la position à Citroën.

Toyota fait également partie des marques les plus vendues auprès des particuliers (à 65,5% de son volume global), mais aussi Suzuki, qui adresse 76,5% de ses véhicules sur ce canal, Kia et 66,4% de ses immatriculations ou encore Hyundai, dont la stratégie de vente plus vertueuse porte ses fruits (+5,4% d'immatriculations sur l'année au global).

Performance des ventes aux entreprises

Mais la performance vient essentiellement des entreprises et des loueurs de longue durée qui, au total, représentent 22,1% du marché, mais surtout affichent une progression supérieure à 7%.

Renault garde la tête du segment également avec 30% de part de marché dans les entreprises, mais se laisse devancer par Peugeot sur le canal des loueurs de longue durée. Les marques Premium disposent d'une certaine avance en matière de vente aux professionnels (entreprises et loueurs de longue durée). Ainsi, chez BMW, la part des ventes sur ces deux segments de clientèle pèse sur l'année 32,2%. Chez Mercedes, la somme des deux canaux représente 27,9% de son total immatriculé, 29,7% pour Audi et même 38,7% pour Volvo.

Côté ventes tactiques, les immatriculations sur le canal des loueurs de courte durée sont restées conformes à la règle des 10% du global avec 229848 unités au global (+5,8%). Quelques marques ont cependant, comme à l'accoutumée, franchi cette barrière psychologique, comme Opel (21% des immatriculations) et Fiat (23% et +16,2%).

Enfin, les véhicules de démonstration ont un peu flambé au cours de l'année (+13,4% et 333470 immatriculations). Ce canal a pesé 16% des immatriculations globales. Avec une fois encore quelques écarts. Ainsi, plus d'un quart des immatriculations de Nissan l'ont été sur ce canal, tout comme Mazda ou encore Honda.


Source : Journal Auto.com
Date de publication :
02/01/2018

print